Rochebeuf Rénovation

Accueil > Humeur saisonnière > 

30 septembre 2015 / Nature

Retour sur une expérience. La réalisation d’une rénovation soucieuse de respecter le bâti existant et de faire le choix de matériaux de proximité. Ces choix de plus en plus prégnants lors de nos études préalables chantiers sont aussi délaissés dans certaines régions et par certains artisans. Certains fournisseurs des régions de Bordeaux et de Toulouse m’ont avoué ne pas vendre les "panneaux de laine de bois" par exemple. Les filières sont maintenant "stables" comme on dit, c’est à dire les réseaux de distributions existent et sont approvisionnés, mais la situation tendue du marché de la rénovation et la nécessité pour les professionnels de remporter des chantiers trés concurrentiels entretiennent un certain conservatisme (matériaux habituels, marges calculées et certaines...). Pourtant nous savons faire la preuve des qualités thermiques et phoniques de ces matériaux (étude du CSTB, label ACERMI...), Si nous le recommandons à nos clients, la décision finale leur appartient et bien souvent la démarche s’inscrit dans une "démarche citoyenne". Une préoccupation plus globale qu’une suite de chiffre en bas d’une page pour une dépense qui participe à un soin de santé public (poussières minérales, Composés Organiques Volatils), et environnemental (énergie grise mode de fabrication et proximité des matériaux). Au delà et avec les aides gouvernementales ( Eco-PTZ, crédits d’impôts rénovation énergétique, initiatives locales rénovation énergétique) il est donc possible de créer des environnements de vie sains et confortables. La dernière Loi de Transition Energétique (LTE) est claire « L’utilisation des matériaux biosourcés concourt significativement au stockage de carbone atmosphérique et à la préservation des ressources naturelles. Elle est encouragée par les pouvoirs publics lors de la construction ou de la rénovation des bâtiments. » (Article 14 VI )